v.1580 à 1085 av. J.-C. : Nouvel Empire en Égypte

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

Carte nouvel empire

DE LA XVIIIe À LA XXe DYNASTIE :
Les pharaons du Nouvel Empire instaurent une période de prospérité sans précédent. Ils sont des soldats d’élite et accordent la priorité à l’armée. Ils sécurisent les frontières et renforcent les liens diplomatiques avec leurs voisins. Ils envahissent les régions alentour et construisent un vaste empire.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

VERS 1 530 À 1 520 AV. J.-C.

Règne de Thoutmôsis Ier :
Il fait ouvrir l’importation au bronze et au bois et commence à conquérir un vaste empire. Il mène de brillantes campagnes militaires de la Nubie jusqu’aux rives de l’Euphrate, notamment une partie de Canaan en Mésopotamie. L’Égypte redevient, comme pendant le Moyen Empire, un royaume riche et redouté par tous les peuples voisins.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

Tombaux de la vallée des rois :
Pendant le Nouvel Empire les pharaons sont enterrés dans des tombes excavées dans le sous-sol rocheux d’une vallée secrète, la vallée des rois. Bien que dissimulées, presque toutes les tombes ont été pillées, excepté celle de Toutankhamon. La plus ancienne connue sur le site est celle de Thoutmôsis Ier, et à partir de Thoutmôsis III, à l’exception d’Akhénaton, tous les pharaons des XVIIIe, XIXe et XXe dynasties y sont inhumés. La dernière tombe connue est celle de Ramsès XI.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

VERS 1 505 AV. J.-C.

La pharaonne Hatchepsout monte sur le trône :
A la mort de Thoutmôsis Ier, son fils Thoutmôsis II monte sur le trône. Mais sans doute d’une santé fragile, il est emporté par la maladie peu après. Hatchepsout, sa femme et demi-sœur, se retrouve veuve avec son beau fils Thoutmôsis III (que Thoutmôsis II a eu d’une épouse secondaire). Thoutmôsis III n’étant âgé que de 4 ans, c’est Hatchepsout qui monte sur le trône à se place. Pour asseoir son pouvoir et son autorité, elle se proclame “fille charnelle d’Amon” et doit renoncer aux attributs de sa féminité en se représentant la poitrine plate, portant la fausse barbe et les vêtements masculins des pharaons. Elle mène une politique de grands travaux, organise des relations commerciales et économiques avec les pays étrangers, fait construire une paire d’obélisque colossales et une chapelle à Karnak. Son autorité à l’étranger est respectée, aucune des conquêtes de son père n’a été perdue et la paix semble régner dans les territoires occupés par les Égyptiens. Le voyage le plus célèbre de son règne est l’expédition au pays de Pount, situé aux confins de la mer rouge et le l’Afrique noire, qui lui a permis de rapporter l’encens, les parfums et la aromates nécessaires au culte d’Amon. Hatchepsout fait également construire son tombeau et un temple mortuaire d’une élégance rare à Deir el-Bahari. Les bas-reliefs illustrent les grands moments de son règne et notamment son expédition à Pount. Nombre d’historiens ont donné à la reine l’image d’une usurpatrice dévorée par l’ambition qui aurait volé un pouvoir qui ne lui revenait pas. Hors, Hatchepsout détenait déjà le pouvoir avant son couronnement et son accession au trône ne semble avoir suscité aucune opposition. Selon le grand Larousse de l’histoire du monde, pour faire prévaloir ses droits, Hatchepsout aurait épousé son beau-fils Thoutmôsis III qui aurait régné à ses côtés en tant que cogérant. Mais Hatchepsout aurait dirigé le pays selon sa propre volonté, tenant son époux à l’écart.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

Hatchepsout, Égypte antique

VERS 1 493 À 1 450 AV. J.-C.

Thoutmôsis III monte sur le trône :
À la mort d’Hatchepsout, Thoutmôsis III monte sur le trône. C’est déjà un soldat d’élite et il est le plus grand guerrier pharaon que l’Égypte antique ai connu. Doté d’une volonté et d’une ténacité rares, il mène son armée 18 fois en guerre et conquiert un vaste empire qui s’étend de la Syrie-Palestine au nord, à la 5ème cataracte du Nil en Nubie au sud. Des gens de tout l’empire viennent à la cour du pharaon pour apporter de la marchandise à vendre et de somptueux cadeaux. Ces cadeaux sont une sorte d’impôt ou tribut, que les peuples conquis doivent payer. Certains souverains étrangers envoient même leurs filles pour les marier au pharaon, qui a déjà de nombreuses épouses. Un flot de richesse se déverse sur l’Égypte et l’Empire égyptien est à son apogée. Esclaves, bois, métaux précieux sont utilisés pour les constructions royales. Épuisée par deux siècles de guerre, la société égyptienne se transforme et la classe moyenne, constituée pendant le Moyen Empire, disparaît. Les hauts dignitaires sont de plus en plus nombreux et deviennent plus riches chaque jour en tirant profit des conquêtes. La cour à cette époque, mène la vie la plus luxueuse qu’ait connue l’Égypte. La culture rayonne, les arts deviennent extrêmement raffinés, les temples de Karnak et Louxor sont agrandi, les tombes de la vallée des rois deviennent de plus en plus somptueuses et de nombreux nouveaux lieux de culte sont érigés, notamment les temples d’Abou Simbel. L’Egypte vit dans une prospérité et un luxe sans précédent.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

VERS 1 450 À 1 372 AV. J.-C.

Parades militaires :
Les pharaons Aménophis II, fils ainé de Thoutmôsis III, puis Thoutmôsis IV et Aménophis III, n’agrandissent pas l’immense Empire égyptien déjà conquit, mais se contentent de faire des parades militaires destinées à intimider les peuples qui voudraient se rebeller. Cependant, l’armée prend de l’importance et les officiers militaires font partie des gens sur lesquels le pays peut compter. Pour se faire aider, les pharaons s’entourent de 3 personnages importants : un premier vizir pour la Basse-Égypte, un second pour la Haute-Égypte et un vice-roi pour la Nubie.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

Le culte d’Amon :
La XVIII dynastie fait d’Amon, élevé au rang des grands dieux égyptiens par Mentouhotep Ier pendant le Moyen Empire, le dieu suprême de l’Égypte délivrée des Hyksos. Amon signifie “le dieu caché” et se retrouve dans le nom de nombreux pharaons. Assimilant les caractères d’autres divinités et surtout de , son nom devient Amon-rê. Il devient universel à travers toute l’Égypte et son temple à Karnak est le plus grand du pays. Le clergé d’Amon profite de nombreux dons et ne cesse d’étendre son influence et ses domaines fonciers, qui font de lui une puissance dangereuse pour le pharaon.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

Toutankhamon, Nouvel Empire

VERS 1 372 À 1 354 AV. J.-C.

Règne d’Amenophis IV :
Fils d’Aménophis III et de son épouse la reine Tiy, Amenhotep IV, dont le nom signifie “Amon-est-satisfait”, a été élevé dans une ambiance raffinée, où l’on se préoccupait plus d’esthétique et de questions religieuses que de guerre et de chasse. Il épouse une reine exceptionnelle, Néfertiti “La-belle-est-venue” dont la disparition reste un mystère. La stabilité du Nouvel Empire est menacée quand Amenhophis IV décide d’imposer une série de réformes radicales et chaotiques. Il réforme la religion en imposant Aton, le disque solaire, comme divinité unique et suprême. Pour lui, comme pour Néfertiti, le caractère unique du divin, dont le roi a une expérience mystique, ne peut pas être représenté, mais simplement symbolisé. Il crée la ville d’Akhet-Aton (qui signifie “L’horizon-du-disque-solaire” – actuellement Tell el-Amarna) et en fait la nouvelle capitale, avec ses superbes palais et un immense temple dédié à Aton. Il change également son nom en Akhénaton qui signifie “Agréable-a-Aton”. Il fait la sourde oreille aux affaires étrangères car il est entièrement absorbé par sa nouvelle religion. Après sa mort, les Égyptiens rétablissent les divinités traditionnelles et le culte d’Aton est rapidement abandonné.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

VERS 1 335 À 1 327 AV. J.-C.

Règne de Toutankhamon :
Toutankhamon, fils d’Akhénaton et selon de récentes études, fils de la propre sœur de ce dernier, est décédé à l’âge de 19 ans après un règne de 8 ou 9 ans. Il fut enterré dans la vallée des rois et doit sa célébrité à la découverte de sa sépulture par l’archéologue britannique Howard Carter le 4 novembre 1922 et au fabuleux trésor qu’elle recèle. Sa tête était recouverte d’un magnifique masque en or massif et sa momie reposait dans 3 cercueils, dont 1 était également en or massif, le tout emboîtés dans un immense sarcophage en pierre. La notoriété de la découverte augmenta grâce à une légende reprise par la presse de l’époque et faisant état d’une “malédiction du pharaon”.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

Abou Simbel, Égypte antique

VERS 1 279 AV. J.-C.

Ramsès II monte sur le trône :
Ramsès II engendre plus d’enfants que tout autre pharaon dans l’histoire de l’Égypte. Il instaure une longue période de paix et couvre le pays de superbes monuments (temples, statues, obélisques…). Il fait dédier le petit temple d’Abou Simbel à son épouse la reine Néfertari, représentée sous les traits de la déesse Hathor. De chaque côté de la porte, la statue de la souveraine est encadrée par deux statues de Ramsès II.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

VERS 1 274 AV. J.-C.

Bataille de Qadesh :
Ramsès II est un chef militaire audacieux (iI était déjà chef des armées à l’âge de 10 ans) et il combat les Hittites lors de la terrible et célèbre bataille de Qadesh dont aucun ne sortira vainqueur. Cette bataille est retracée sur les murs d’Abou-Simbel.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

Toutankhamon, Nouvel Empire

VERS 1 259 AV. J.-C.

Traité de paix :
Ramsès II et le roi Hittite Hattousil III signent le premier traité international de paix connu. Ramsès II épouse une princesse Hittite.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

VERS 1 190 AV. J.-C.

les Peuples de la mer attaquent l’Égypte :
Ramsès III défend L’Égypte et triomphe contre les peuples de la mer qui se dispersent autour de la Méditerranée.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

VERS 1 186 À 1 154 AV. J.-C.

Règne de Ramsès III :
Ramsès III sera le dernier grand souverain du Nouvel Empire égyptien. La richesse de l’Égypte en fait une cible de choix et le pays subit aussi l’invasion des Libyens.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

Fin du Nouvel Empire :
A la mort de Ramsès III l’Empire égyptien s’affaiblit et s’enfonce peu à peu dans une grave crise économique, une période de corruption et de troubles civils. Les tombes de la vallée des rois sont pillées. L’Égypte perd finalement le contrôle de la Syrie et de la Palestine.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

Dynasties et liste des pharaons pendant le Nouvel Empire

Faucon égyptien

XVIIIème dynastie : (1 580 à 1 314 av. J.-C.) Ahmosis, Thoutmosis Ier, Thoutmosis II, Hatchepsout, Thoutmosis III, Aménophis II, Thoutmosis IV, Aménophis III (temple à Louqsor), Akhenaton ou Aménophis IV (Tell el-Amarna), Semenkharê, puis Toutankhamon, Ay et Horemheb règnent simultanément.

XIXème dynastie : (1 314 à 1 200 av. J.-C.) Ramsès ou Ramesses Ier, Sethi ou Seti Ier, Ramsès II (Abou-Simbel), Mineptah ou Minephtah, Seti II.

XXème dynastie : (1 200 à 1 085 av. J.-C.) Sethnakht (Médinet Habou), Ramsès III, Ramsès IV, Ramsès V, Ramsès VI, Ramsès VII, Ramsès VIII, Ramsès IX, Ramsès X, Ramsès XI.

histoire Nouvel Empire en Égypte décoration

Notes concernant les dates provenant de différentes sources : Sur wikipédia, d’après Manéthon et sur diverses autres sources sur internet, Thoutmosis Ier aurait régné de 1 504 à 1 492 av. J.-C., Hatchepsout serait montée sur le trone en 1 492 av. J.-C. et Thoutmosis III en 1 458 av. J.-C. Hors, d’autres sources comme celles du grand Larousse de l’histoire du monde et d’un livre sur l’Égypte rapporté du pays, affirment que Thoutmosis Ier aurait régné de 1 530 à 1 520, que Hatchepsout est montée sur le trône de 1 505 à 1 493 av. J.-C. et Thoutmosis III de 1 493 à 1 450 av. J.-C. Ce sont ces deuxièmes données que je transmet ici.

Notes personnelles : C’est Akhénaton qui fut le premier à imposer la vénération d’un seul et unique Dieu (Première religion monothéiste).

Tous les articles sur l’Égypte antique :

histoire perse décoration

En savoir plus sur les Hittites, les Peuples de la mer et le Moyen-Orient pendant l’antiquité.

Comments are closed