v.3300 à 2778 av. J.-C. : Période thinite en Égypte

Ière et IIe DYNASTIES :
La période thinite marque le début officiel de l’histoire de l’Égypte. Selon les écrits du prêtre Égyptien Manéthon (datant du IIIe siècle avant J.-C.), Narmer (Ménès en Grèque) est le premier pharaon officiel de la lignée de l’Égypte antique. Manéthon dénombre plus de 500 souverains qu’il classe en 31 dynasties. Les historiens modernes comptent seulement 30 dynasties qu’ils regroupent par grandes périodes dont la première est la période thinite. Les deux premières dynasties de pharaons, plus mythiques qu’historiques, ont fondé l’Égypte.


VERS 3 300 AV. J.-C.

Écriture hiéroglyphique période thinite

Invention de l’écriture hiéroglyphique :
Les Égyptiens commencent à utiliser des pictogrammes pour écrire sur du papyrus, un papier fait avec une sorte de roseau. Vivants et colorés, les hiéroglyphes sont des images sacrées pour les Égyptiens et ils forment une écriture complexe, au vocabulaire riche et à la grammaire compliquée. Ils sont présents partout : sur les murs des temples, sur les parois des sarcophages, sur les socles des statues, etc. Certains hiéroglyphes sont des idéogrammes, ils représentent un objet, un être ou une action. D’autres hiéroglyphes, les phonogrammes, 150 environ, évoquent des sons. Les dessins sont utilisés pour leur valeur phonétique, comme dans un rébus.


VERS 3 100 AV J.-C.

Palette de Narmer - Musée du Caire

Unification de la Haute et de la Basse-Égypte :
Les royaumes de Haute-Égypte et Basse-Égypte s’affrontent lors d’une bataille remportée par le roi Narmer (qui est peut être aussi le roi Ménès, un doute subsiste) venant de Thinis en Haute-Égypte. Thinis devient la capitale de son nouveau royaume et il fait également construire une seconde capitale à Memphis, là ou se rencontrent les 2 Égyptes. (Photo : Verso de la tablette de Narmer : Elle représente le roi coiffé de la couronne blanche de la Haute-Égypte qui triomphe de ses ennemis. Le verso de la tablette représente Narmer portant la couronne rouge de Basse-Égypte et comptant les cadavres de ses ennemis dont la tête et le pénis ont été coupés. Tout porte à croire que les terres de Basse-Égypte n’ont pas été conquises dans la négociation pacifique…)


Les pharaons :
Les rois Égyptiens sont appelés pharaons. Ce mot est une transcription d’un mot hébreux et il nous a été transmis par les Grecs. Il ne sera employé par les Égyptiens qu’à partir du Nouvel Empire. Avant cela, les scribes employaient plutôt les termes “le roi” (nesout), “le seigneur” (neb) ou “sa majesté”. Les pharaons ont une nature divine et humaine et ce sont de véritables dieux vivants qui ont été créés par les dieux eux-même pour diriger l’Égypte. Fils d’Atoum-Rê, dieu du Soleil, au sens charnel du terme et réincarnation de Horus, le dieu-faucon, leurs sang et leurs lignages sont sacrés. Ils deviennent dès l’Ancien Empire, Atoum-Rê lui même.

Stèle Princesse Nefertyabet - Égypte antique

Naissance du pouvoir absolu :
Les pharaons commencent à établir une institution forte et sacrée de la royauté. Ils ont le contrôle sur la terre, les champs, les canaux d’irrigation, le travail, les mines, les tribus versés par les colonies étrangères, etc. Le Pharaon possède tout, l’Égypte entière lui appartient. Son rôle est d’assurer la survie et la croissance de la civilisation. Au Nouvel Empire, le pharaon détient aussi le monopole du commerce.


Culte des morts :
Les Égyptiens commencent à diviniser leurs morts. Ils construisent des mastabas, tombes abritant caveaux et chapelles, qui servent de sépulture funéraire aux pharaons. Des serviteurs généralement jeunes (environ 20 ans) sont enterrés à côté du pharaon pour le servir dans l’au-delà. On trouve parfois aussi des animaux domestiques, voir des lions, pour que le pharaon puisse chasser après sa mort. De nombreux objets précieux sont placés à côté du mort pour l’accompagner dans l’au-delà, ils sont représentatifs de son rang social.


Les couronnes des pharaons Égyptiens :

Couronnes des pharaons - Égypte antique


Dynasties et liste des pharaons pendant la période thinite :

Ière dynastie : Ménès ou Narmer, Aha, Djer, Djet ou Ouadji, Oudimou, Adjib ou Anedjib, Semerkhet, Ka.

IIème dynastie : Hotepsekhemoui, Nebrê ou Rêneb, Neterimou ou Ninetjer, Ouneg, Senedj, Peribsen, Khasekhem, Khasekhemoui.


Tous les articles sur l’Égypte antique :


Liens utiles :
Encyclopédie Universalis en ligne : Ménès, pharaon de la Ire dynastie
Article Wikipédia : Période thinite égyptienne
Herodote.net : Égypte : la période thinite

Comments are closed